Formater un disque dur externe
Sécurité

Formater un disque dur externe
Formater un disque dur externe

Aujourd’hui, nous sommes tous des gestionnaires de données. Entre de mauvaises mains, nos données personnelles et nos données privées peuvent trahir nos plus grands secrets. Alors même que nous croyons les avoir effacées ! Nous allons voir comment formater un disque dur externe de manière sécurisé pour définitivement détruire des données sensibles. L’approche générique proposée à la fin de cet article est compatible Windows, OSX et Linux. Elle est aussi valable pour les disques durs classiques et les disques durs SSD nouvelle génération.

Pourquoi détruire de l’information ?

Pourquoi détruire des données ? À part pour les militaires, les organismes gouvernementaux et les entreprises qui se débarrassent de leur matériel désuet, il reste de nombreuses raisons de vouloir effacer de l’information en toute sécurité. Que vous soyez sur le point de vendre un ordinateur portable avec son disque dur. Ou que vous souhaitiez simplement remplacer votre ancien disque dur, il est préférable de s’assurer que la personne qui possédera votre ancien matériel n’aura pas accès à vos fichiers et informations personnelles.

L’effacement sécurisé des données dépend de l’appareil

La méthode exacte de nettoyage des disques durs diffère selon les appareils et les types de stockage. Dans cet article, nous parlerons de l’effacement sécurisé des disques durs HDD et SSD, qu’ils soient internes ou externes. Sachez tout simplement que pour les tablettes et les smartphones, il s’agit d’un autre type de mémoire que nous ne traiterons pas ici.

Le formatage du disque dur externe ou interne

D’abord et avant tout, le simple fait de partitionner et/ou de formater votre disque dur ne suffira pas. Il existe de nombreux outils de récupération de données. Ceux-ci peuvent récupérer les partitions supprimées et restaurer les informations des disques durs formatés. Le simple formatage du disque dur n’est pas sûr pour supprimer définitivement des informations.

Théoriquement, l’information écrasée par des zéros pourrait être partiellement récupérée dans un laboratoire en démontant les plateaux du disque dur. Ensuite, du matériel spécial permet de lire les champs magnétiques résiduels qui pourraient encore être laissés sur le disque. Cette méthode fonctionnait encore il y a une vingtaine d’années. À l’époque, la plus grande taille de disque dur disponible était d’environ 80 à 160 Mo. C’est-à-dire des mégaoctets, pas des gigaoctets !

Avec les disques durs haute densité actuels qui utilisent toutes sortes d’astuces pour adapter plus d’informations sur des disques de même taille, la procédure standard de récupération des données ne donne aucun résultats exploitables.

Cependant, si vous êtes vraiment paranoïaque et que vous voulez vous assurer que vos données ont complètement et absolument disparu (même si ce n’est que pour la tranquillité d’esprit), vous pouvez utiliser un des outils d’effacement sécurisé disponibles. Mais avant, je vous conseille de lire la suite…

Les outils d’effacement sécurisé

Le but de l’utilisation d’outils d’effacement sécurisés est de s’assurer qu’aucun reste de données ne peut être récupéré à partir de l’appareil en cours d’effacement. Il existe de nombreux outils sécurisés d’effacement de données sur le marché. Certains d’entre-eux sont des outils gratuits. La plupart déclarent la conformité à une ou plusieurs normes militaires et effectuent un ou plusieurs cycles d’écrasement complet de vos informations avec des données aléatoires. Ceci, en théorie, rend impossible pour n’importe qui de récupérer des données restantes grâce à la détection de champs magnétiques résiduels sur les plateaux du disque dur.

Dans les années 2000, nous avions des disques durs de la même taille extérieure qu’aujourd’hui. Cependant, leur capacité de stockage était 10 000 fois plus petite que celle dont nous jouissons aujourd’hui. Chaque bit de données est enregistré sur la zone du plateau du disque magnétique. Cette zone était environ 10 000 fois plus grande que ce que nous avons aujourd’hui. Cela signifie que nos chances de récupérer ces données après une seule série de remplissage avec des zéros étaient considérablement plus grandes que ce que nous avons actuellement.

Un manuel de sécurité du gouvernement australien plus récent (2014) spécifie qu’un seul cycle d’écrasement d’informations par des données aléatoires est suffisant. Cependant, la norme australienne recommande cette méthode uniquement pour les disques durs de 15 Go ou plus. Les disques durs inférieurs à 15 Go doivent être démagnétisés et physiquement détruits.

Alors, quelle conclusion tirer ? Sur les disques durs modernes, une seule opération d’écrasement des données du disque avec des données aléatoires suffit amplement pour le commun des mortels. Mais que faire si l’on est parano ou si l’on veut assurer le coup ? Et comment faire pour un disque dur SSD ?

Formater un disque dur externe SSD

Tout ce qui a été dit précédemment sur le partitionnement, le formatage et l’écrasement des données n’est applicable qu’aux disques durs mécaniques traditionnels. La nouvelle génération de périphériques de stockage SSD utilise des cellules flash NAND pour enregistrer les informations. Au lieu des plateaux magnétiques mobiles qui comportent de nombreuses pièces de mécaniques de précision, les disques durs SSD utilisent des puces de médias flash pour conserver l’information. Par conséquent, la méthode de destruction des données sur des supports SSD est complètement différente.

Les disques durs SSD fonctionnent un peu différemment des disques durs classiques. Même le perçage de trou, la démagnétisation ou le formatage ne permettent pas de détruire correctement les données sur un disque dur SSD. Si vous avez besoin de vous débarrasser des données sur un disque dur SSD, vous avez deux options : crypter ou déchiqueter. Voici ce que vous devez savoir.

Le formatage traditionnel ou la destruction partielle n’est pas le meilleur moyen d’effacer en toute sécurité les données sur les disques SSD. La version courte des explications est qu’il n’existe pas de méthode standard pour supprimer de manière sécurisée les données d’un disque dur SSD. Ce qui signifie qu’il n’existe pas d’option de formatage sécurisé universellement acceptée pour les disques durs SSD. Certains fabricants fabriquent leur propre logiciel pour formater leurs propres disques durs. Mais il est difficile de vérifier indépendamment leur efficacité.

La méthode universelle de destruction des données

Cette approche fonctionne pour les disques durs classiques HDD et les nouvelles générations SSD. Les spécialistes suggèrent deux approches. La première est de chiffrer le disque dur et de jeter le mot de passe. La seconde consiste à déchiqueter physiquement le disque dur.

Le déchiquetage d’un disque dur nécessite une machine spéciale à laquelle la plupart d’entre nous n’ont pas accès. Alors nous allons nous concentrer sur la méthode de cryptage. C’est suffisant pour la plupart d’entre nous qui ne travaillent pas sur des projets secrets défenses. Sans la clé de cryptage, un disque dur crypté n’est en fait qu’un disque plein de uns et de zéros aléatoires.

Pour formater un disque dur externe de manière sécurisée, le processus est simple. Cryptez-le d’abord, puis formatez-le en écrasant toutes les données avec des zéros. Et si vous voulez être super prudent, cryptez-le à nouveau. Pour les plus paranoïaques, vous pouvez installer en ultime dernière étape une distribution Linux sur l’intégralité du disque dur. Le format des données Linux étant différents de Window et Osx, cela rendra quasiment impossible la récupération de données.

Ce guide suppose que vous voulez supprimer, détruire et ne plus jamais accéder aux données de votre ordinateur. Alors assurez-vous que tout est sauvegardé car vous n’y aurez plus jamais accès ensuite. Si vos données personnelles sont importantes pour vous, je vous conseille de lire mon article sur l’application Telegram.

Alex Ricwald
Alex Ricwald
Je mettrais bientôt à jour ma présentation. En attendant, tu peux me suivre sur mon canal Telegram : https://t.me/aricwald